ROSENAIL

ROSEHAIR

ROSELIFT

Votre panier
← Retour
Votre panier est vide

UNE ROSEBOX OFFERTE : DÈS 100€ D'ACHAT !!!

UN SÉRUM OFFERT : DÈS 60€ D'ACHAT !!

Hey ! Venez visiter notre shop ROSEGOLD Paris.

Pour des sourcils nets, intenses et parfaitement dessinés, le microblading est une solution de choix ! Qu’est-ce que c’est ? Qui peut y prétendre ? On vous dit tout.

 

Le sourcil est un atout beauté qu’il faut absolument entretenir. Quand on sait qu’il participe à l’harmonie du visage, ça fait sens… Pourtant, durant de nombreuses années, cette ligne poilue qui encadre notre regard a été délaissée. Dans les années 90 et 2000 on en est même venu à l’invisibiliser en l'affinant à outrance. Une mode qui a laissé des séquelles puisqu’un sourcil trop épilé peut ne jamais repousser… Pour palier à ce problème certaines personnes ont bien tenté de le faire revivre via le tatouage, mais là aussi l’épreuve s’est avérée infructueuse. Le tatouage est beaucoup trop brut, il devient bleu en vieillissant… autant le dire, cette solution est à bannir ! Heureusement il existe quand même une solution pérenne et beaucoup plus esthétique pour retrouver des sourcils harmonieux : le microblading qui s'apparente a du maquillage permanent !

Découvrez notre sérum cil

LE MICROBLADING QU’EST-CE QUE C’EST ?

Vous en entendez peut-être beaucoup parler, le microblading est une technique esthétique (non invasive) qui va agir au niveau des sourcils afin de leur redonner contenance et beauté. Comment ça marche ? Des pigments sont insérés sous la première couche superficielle de la peau à l’aide d’un mini scalpel ou d'un stylo métallique. Ce dernier va agir comme l'aiguille d’un tatoueur, en redessinant les contours d’une ligne disparue, remplir des sourcils clairsemés ou simplement les intensifier.

C’est la solution numéro 1 pour celles qui veulent dire adieu au maquillage des sourcils tous les matins ! S' il est bien réalisé, l’effet du microblading est bluffant. Le dessin poil à poil permet un rendu extrêmement naturel.

Le petit plus ? Le microblading permet une transition plus douce pour celles qui sont en attente de repousse d’un sourcil trop épilé. D’ailleurs même avec un microblading on peut appliquer sa cure ROSEBROW pour accélérer la repousse des poils.

Concernant son prix ? On compte environ 200€ pour une prestation initiale. Une deuxième séance est à prévoir trois mois plus tard pour vérifier la prise des pigments et les intensifier si nécessaire, puis la séance de retouche est demandée une fois par an pour garder une ligne au top.

Est-ce douloureux ? Certaines le comparent à la douleur d'un tatouage d'autres le supportent davantage. Tout dépend de la sensibilité de chacune et du processus de cicatrisation.

 

MIROBLADING ET MICROSHADING COMMENT FAIRE LA DIFFÉRENCE ?

Microblading, microshading… Il peut arriver qu’on s’emmêle les pinceaux entre ces deux techniques de maquillage semi permanentes, pourtant bel et bien différentes.

  • Le microblading est une technique à privilégier si on a une ligne effacée ou déconstruite, elle va vraiment imiter l’effet poils des sourcils en reconstituant brin après brin la base. C’est un excellent choix pour celles qui veulent souligner leur regard sans avoir à le maquiller chaque matin à l’aide d’un crayon.
  • Le microshading, applique quant à lui les pigments via une aiguille qui va tamponner des petits points dans le sourcils au niveau de la couche supérieure de la peau et y laisser un effet poudré. Comme si on l’avait rempli à l'aide d'un fard ou d’un crayon. Le résultat est similaire là où diffère la technique. Toutefois on note que le microblading va durer plus longtemps, de un an et demi à trois ans selon la peau, les habitudes de chacun(e) et la fréquence de retouches.

 

OÙ PEUT-ON FAIRE SON MICROBLADING ?

Il ne s’agit pas d’un acte anodin, la séance de microblading doit être pratiquée par un ou une praticienne agréé(e). Pour éviter tout effet secondaire et ratage complet (rappelons-le, le microblading est semi permanent !), la personne doit être formée et en mesure de l’attester avec un diplôme. Très souvent ce dernier est affiché derrière le comptoir de l’institut ou dans la salle où est pratiqué le microblading.

On peut aussi le vérifier en posant les bonnes questions : où s’est passée la formation ? Quand était-ce ? Combien de séances a pratiqué la professionnelle depuis ? En observant les bons gestes : chaque geste doit être à la limite du chirurgical. La praticienne doit désinfecter la salle entre chaque séance, cela implique le plan de travail et la chaise/table d’opération. Elle doit porter des gants et changer la lame de son scalpel entre les différentes clientes.

QUELLES SONT LES CONTRE-INDICATIONS DU MICROBLADING ?

Comme pour toute intervention directe sur le corps, il y a quelques contre-indications annoncées pour la pose du microblading. La pratique est déconseillée aux personnes souffrant de : problème de coagulation, d’acné sévère, de traitement sous isotrétinoïne, de diabète insulinodépendant. Le microblading est aussi à éviter si on est enceinte, en allaitement ou sous risque de graves allergies.

 

RETOUCHES ET ENTRETIEN, COMMENT GARDER SON MICROBLADING AU TOP ?

Il est conseillé de faire une retouche une fois par an, pour garder son microblading parfaitement dessiné. Les retouches se pratiquent généralement chez la praticienne qui a opéré le microblading pour un prix nettement inférieur à la première séance. Concernant l’entretien, comme pour tout tatouage ou altération de la peau, il vaut mieux éviter les expositions directes au soleil ! Les premiers mois, il est conseillé d’éviter l’eau de mer et de piscine. Juste après la première séance, il est conseillé d’appliquer un antiseptique sur la zone enflammée (les sourcils) suivi de vaseline pour accélérer la cicatrisation.

À noter : les sourcils seront susceptibles de former des petites croûtes (dûes ) la cicatrisation), il faudra éviter de les gratter et laisser le temps à la peau de retrouver toute sa beauté.