Votre panier
← Retour
Votre panier est vide

UN SÉRUM OFFERT : DÈS 60€ D'ACHAT !

TROIS SÉRUMS OFFERTS : DÈS 120€ D'ACHAT !!

Hey ! Venez visiter notre shop ROSEGOLD Paris.

Tout ce qu'il faut savoir sur la liposuccion

On en entend souvent parler sans forcément en comprendre le sens exact, qu'est-ce qu'une liposuccion ? Pourquoi y avoir recours et comment ? On vous dit tout.

Pour parfaire une silhouette, se défaire de la culotte de cheval, ou des bras de chauve-souris... il est parfois nécessaire d'enlever de manière chirurgicale une surcharge de gras ! C'est là tout le but de la liposuccion. Si elle peut séduire sur le principe, la liposuccion est avant tout un acte de chirurgie esthétique qu'il ne faut pas prendre à la légère. Avant de sauter le pas, il faut être conscient(e) de tous les tenants et aboutissants de cette opération en consultant un chirurgien mais surtout être certain(e) de sa décision.

Comprendre ce qu'est la liposuccion

La liposuccion (lipo = graisse, succion = enlever) est une technique chirurgicale qui consiste à aspirer le surplus de masse graisseuse qui se loge dans des zones spécifiques du corps afin de redessiner une silhouette rapidement. Aussi appelée liposculpture (depuis peu) ou lipoaspiration, elle se pratique à l'aide d'une canule glissée sous la peau qui va aspirer l'excédent de graisse sans laisser une seule cicatrice ! C'est dans les années 80 qu'elle voit le jour, imaginée en France par le chirurgien français Yves Gérard Illouz, de nos jours la pratique est toujours dispensée par un professionnel de la santé et nécessite une hospitalisation ambulatoire avec anesthésie locale ou anesthésie générale et éviction sociale.

Pourquoi avoir recours à la liposuccion ?

On peut avoir recours à la liposuccion lorsqu'on souhaite une silhouette harmonieuse. La liposuccion permet d'ôter le surplus de graisse des cuisses, du ventre, des bras, du cou ou encore des bourrelets du dos... Attention, il est important de comprendre que cette technique chirurgicale ne va pas à proprement parler aider à faire perdre du poids ! On peut imaginer la liposuccion comme une gomme, qui va venir effacer le surplus de graisse localisée qui gâche l'harmonie d'une silhouette afin de lui donner un aspect plus galbé. La liposuccion a aussi le mérite de booster le moral, puisque retrouver une belle silhouette participe grandement à l'estime de soi !

Quelle zone du corps peut avoir recours à la liposuccion ?

La liposuccion peut s'opérer au niveau de toutes les zones qui subissent un excédent de gras comme : le cou, la poitrine, les mollets, le ventre, les cuisses, le bas ventre, les bras, les cuisses, les genoux, les fesses, la culotte de cheval, les hanches, les bourrelets disgracieux... Évidemment le mieux reste de voir avec le chirurgien quelle zone traiter en priorité, bien que plusieurs zones puissent être traitées en même temps.

Comment se déroule une liposuccion ?

Avant toute chose, il faut trouver le chirurgien qui opérera la liposuccion. Pour cela n'hésitez pas à faire plusieurs cabinets et demander plusieurs devis et choisir le praticien dont la méthode résonnera le mieux avec vous. Une fois le chirurgien et le cabinet choisi, il faut passer par une séance de consultation afin d'établir les besoins : quelle zone traiter ? Quel est le résultat attendu ? Doit-on s'attendre à des effets secondaires ? Mais aussi vérifier avec la ou le patient sa condition physique (allergies, antécédents médicaux, etc) avant de planifier l'opération. Suite à cette consultation, si le chirurgien estime que l'opération est réalisable sans problème, une séance est planifiée. Par la suite, une consultation chez un anesthésiste est indispensable afin de définir le type d'anesthésie qui sera utilisé lors de l'intervention. En effet, la liposuccion est une opération qui nécessite une anesthésie locale ou générale selon les besoins de la personne.

Lorsqu'arrive le jour j, la ou le patient a droit à une chambre dans l'hôpital où sera pratiquée l'intervention. Dans cette chambre, il ou elle sera alors invité à se mettre en disposition avant le début de l'intervention. Des calmants peuvent être donnés par les infirmières afin de calmer l'état d'anxiété que peuvent connaître certain(e)s patients avant le passage à l'acte.

  • Combien coûte la liposuccion ? Tout dépend de la zone qui sera opérée. En moyenne il faut compter entre 700€ et 3000€ (pour la liposuccion des hanches par exemple) sans compter la première consultation avec le chirurgien (50 et 150€), s'ajoute à cela le prix de la consultation avec l'anesthésiste et les soins prescrit post-opératoire... Prévoyez donc une enveloppe large !

Combien de temps dure l'intervention ?

Une liposuccion appliquée sur une seule zone dure en moyenne 30 minutes. Si l'intervention chirurgicale s'occupe de plusieurs zones d'excès graisseux, l'opération peut aller jusqu'à 2h00 voire légèrement plus.

Ce qu'il faut respecter après l'opération

Après l'intervention de chirurgie, que vous ayez choisi d'opérer une ou plusieurs zones il va falloir respecter certains points pour que le résultat soit le plus optimal possible. Quelques heures après l'opération, il faut commencer par porter un panty de contention (acheté au préalable à sa taille habituelle), il va servir de maintien aux zones liposucées. Ce "collant de contention" va aider à comprimer les zones traitées et résorber les hématomes laissés après le passage de la canule. Il doit être porté jour et nuit pendant environ 4 semaines.

La liposuccion est une opération qui implique une éviction sociale. En effet, il est impossible de sortir du bloc et de retourner deux heures plus tard à sa vie normale. Pendant au moins une semaine le corps doit être au repos, sans activité professionnelle et physique ! On doit éviter les gestes brusques et les efforts marqués au risque de renforcer les douleurs causées par l'opération. Les premiers jours les douleurs peuvent être l'équivalent de grosses courbatures. Rien d'étonnant, puisque le corps subit un choc entre l'insertion de la canule et l'extirpation de la graisse, des calmants peuvent donc être prescrits. À noter qu'au niveau physique des traces peuvent survenir suite à l'opération (ecchymoses, bleus) et durer entre deux à trois semaines.

Une consultation de suivi avec le chirurgien esthétique à lieu au bout de la première semaine suivant l'opération. Cette consultation va permettre au chirurgien d'examiner le travail et de retirer les fils de sutures. Dans certains cas, il est possible de subir une plastie abdominale afin de retendre la peau détendue (particulièrement au niveau du vendre) si la quantité de graisse extraite était très importante.

Quid du résultat ?

La liposuccion est efficace mais n'est pas non plus miraculeuse. Les résultats finaux ne sont pas visibles dès la fin de l'opération ! Il va falloir patienter au minimum un mois avant d'observer les premiers changements sur la silhouette, mais attendre jusqu'à un an avant d'avoir le rendu final espéré. Pour optimiser ces résultats et s'assurer de ne pas ruiner le travail du chirurgien (et perdre son argent), durant l'année qui suit l'opération il faut veiller à avoir une alimentation équilibrée en suivant un régime alimentaire spécifique.

Il faut réduire voire carrément stopper sa consommation de tabac, se mettre ou remettre à une activité physique régulière et s'offrir des massages réguliers comme le drainage lymphatique par exemple... Si la liposuccion a eu lieu au niveau du haut du corps (nuque, cou...) et que vous souhaitez harmoniser le résultat en entretenant la peau du visage, pensez aux sérums hydratant anti-cernes qui liftent le regard ! Pour aller plus loin, vous pouvez aussi prolonger votre routine beauté avec les sérums cils qui allongent et fortifie les cils pour un regard de biche...

En adoptant définitivement cette ligne de conduite, les résultats devraient être prometteurs sur le long terme !

Existe-t-il des contre-indications pour la liposuccion ?

Comme pour tout acte chirurgical, la liposuccion comprend elle aussi son lot d'effets secondaires et ses contre-indications. Bien qu'il soit plutôt rare de ne pouvoir pratiquer la liposuccion, l'opération n'est pas recommandée pour les personnes souffrant de maladies graves comme le cancer, la séropositivité, ou encore de troubles mentaux sévères.